• La Foi qui déplace les montagnes .

    Le prérequis pour l'Abandon à l' âme ,c'est la Foi.

    Elle se définit comme la croyance aveugle en quelqu'un ou en quelque chose.Mais la question se pose à savoir sur qui ou quoi porte ma Foi.

    Les ROSSSS nous proposent l'adoration d'un dieu extérieur-le dieu du mensonge-et la confiance absolue en lui et en ses représentants sur terre.En fait,il s'agit d'une croyance intellectuelle issue du mental menteur et fondée sur la séparation et la peur.

    Or,la Foi de Personocratia ( tout personne qui se gouverne ) est tout autre.Elle porte sur Diesse ,la créatrice en soi.C'est un élan de l'Ame qui connait son identité véritable et sa puissance illimitée( qui n'est pas la puissance de l'égo ). Par son essence même , la Foi implique une loyauté inébranlable.Elle déplace les montagnes ,oblige l'autre à changer ,permet les miracles,pourvu qu'elle soit intégrale,c'est-à-dire établie jusque dans les cellules.

    Intérieure ,la Foi se ressent dans tout l'être.Elle permet d'entrevoir et même d'anticiper une vérité par une perception directe.Parce qu'elle se situe au-delà du mental,la Foi ne s'explique pas,ne se comprend pas , ne se prouve as .Comme toute vérité, elle ne relève pas de la logique intellectuelle,mais bien de l'intuition.Par conséquent,la Foi précède la connaissance.C'est quelque chose en nous qui sait,avant qu'on apprenne pourquoi et comment.De plus la Foi devance l'expérience et y conduit.

    Il faut croire pour voir et non pas voir pour croire comme le faisait Saint Thomas dans la Bible.La Foi guide la chercheuse de vérité et la soutient dans les moments difficiles.Elle procure un sentiment de certitude quand à l'issue de la démarche.Elle inhibe le doute ,le refus,la révolte et la déception, les compagnes de l'insincérité.

    Ghis nous raconte une expérience significative au sujet de la Foi.

    En 1983,lors de la réfection de ma clinique médicale,le designer me demanda:"Que veux-tu écrire sur le mur?".

    Je restai sans réponse,quand soudain j'entendis des mots sortir de ma bouche "santé illimitée". Malgré mon étonnement,je savais que je venais de dire quelque chose d'essentiel. Jour après jour,en regardant ces deux mots ,j'ai pris conscience que la santé parfaite , pour tout le monde,à aucun frais était possible. Et j'avais foi que je la trouverais un jour.

    Je l'ai cherchée pendant dix ans , parcourant en vain plusieurs pays.Bredouille,je revins à la maison ,au plus profond de moi-même.

    C'est là que je trouvai le chemin menant à la santé illimitée,il s'appelle "diessité". Depuis ce temps-là , je lui consacre ma vie.

    Extrait du livret 3 La Religion vers la Diessité écrit par Ghis et Mado .

    Le prérequis pour l'abandon à l'Ame

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :