• Une crise évolutive

  • Voici le livre écrit par Mireille Frégeau

                                              La Belle sans la Bête

    Oser sortir de l'animalité féminine

    après la chanson...

    aux éditions 3 pistoles /Canada

    disponible en France  avec moi

    ou

    Librairie du Québec

    30,rue Gay-Lussac

    75005 Paris

                                                            01 43 54 49 02

    Un livre  sociologique,biographique et spirituel ...

    Complet ,il permet aussi des prises de conscience .

     

    Voici le résumé  au dos  du livre:

     

    Voici un essai hautement critique sur la société et l'animalité d'une partie du comportement humain.Principalement l'animalité féminine.

    Ce livre est truffé de parallèles avec des mammifères de troupeau dont nous sommes.

    Des bêtes de somme,accablées d'inutilité,chargées de creux et de vides,gavées de superflu .

    Je pose la question :pourquoi tout ce sexe partout.

    Qui sert-il?

    Le sacro-saint féminin est-il voué à ce désir de toujours plaire à tous crins ?

    Par lâcheté ?Par paresse ?Par intérêt ?

    Pour jouer le jeu , il y a certes des bénéfices.

    Etre désirable pour se sentir aimée , voilà l'agenda.

    De la naissance à la tombe,des concours de beauté pour fillettes à la peur du vieillissement ,le programme de séduction féminine porte son lot de dérives.

    J'y traite d'hypersexualisation ,de porno,de prostitution,d'exploitation juvénile,de la jouissance à tout prix , du culte des images ,du prêt -à-porter enfant qui impose désormais tout et son contraire.

    J'aborde également l'auréole tape-à-l'oeil flottant au-dessus de la tête des idoles.

    Après tout , je suis aussi une journaliste qui sort du placard !

    Dans ce monde qui carbure au pouvoir et au sexe ,qui boum!boum! de partout, il y a de quoi être assommé...

    Néanmoins,des pistes de solution existent !

     Née à Montréal en 1957,en mots fous et en mots sages Mireille Frégeau oeuvre depuis des décennies dans les communications.

    Recherchiste,journaliste,écrivain public, elle a prêté sa plume tant pour les chercheurs de l'Université du Québec que pour la presse estrienne en passant par les magazines people.

    Fouiller,développer et articuler , voilà sa passion!

    ***********************

    PS : "Sortons de l'animalité" à écouter dans la rubrique chansons;l'article : 2 chansons de Nat Chanceuse .


    votre commentaire
  • Suite à la rencontre de samedi 27 février à Vannes ,sur la question de la pédocriminalité ,j'ai le goût de partager cet extrait du texte " La Découverte Suprême" écrit par la Mère en 1912 ...

     

    Avant de terminer, pour ceux qui ont déjà fait beaucoup d’efforts infructueux en apparence, pour ceux qui ont  fait connaissance avec les embûches sur la route et qui ont mesuré leur faiblesse, pour ceux qui risquent de perdre confiance et courage, j’ajouterai quelques pages .Destinées à réveiller l’espoir au cœur de ceux qui souffrent , elles ont été écrites par un travailleur spirituel au moment où toutes les épreuves fondaient sur lui comme des flammes purificatrices .

     

     

    Vous qui êtes las ,abattus , meurtris , vous qui tombez , qui vous croyez vaincus peut-être , écoutez la voix d'un ami ; il connaît vos tristesses ,il les a partagées ,il a souffert , ainsi que vous des maux de la terre ; il a comme vous traversé des déserts sous le faix du jour ,il sait ce que sont la soif et la faim , la solitude et l'abandon ,le dénuement du coeur plus cruel que les autres ;hélas il sait aussi ce que sont les heures de doute ,il connait les erreurs , les fautes , les défaillances , toutes les faiblesses.

     

     

    Mais il vous dit : courage ! Ecoutez la leçon que chaque matin, apporte à la terre, dans ses premiers rayons, le soleil levant. C'est une leçon d'espérance, un message de consolation.

     

     

    Vous qui pleurez , vous qui souffrez , vous qui tremblez , n’osant prévoir le terme de vos maux ,l’issue de vos douleurs , regardez : il n’est pas de nuit sans aurore , et l’aube se prépare quand l’ombre s’épaissit ; il n’est pas de brouillard que le soleil n’efface , pas de nue qu’il ne dore ,pas de pleur qu’il ne sèche un jour  , pas d’orage après lequel ne rayonne son arc triomphal  , il n’est de neige qu’il ne fonde , ni d’hiver qu’il ne change en printemps radieux .

     

     

    Et pour vous non plus, il n’est pas d’affliction qui ne produise son poids de gloire, pas de détresse qui ne puisse être transformée en joie , de défaite en victoire , de chute en ascension plus haute , de solitude en foyer de vie , de désaccord en harmonie ; parfois c’est le malentendu de deux esprits qui oblige deux cœurs à s’ouvrir pour communier ; il n’est pas , enfin , d’infinie faiblesse qui ne puisse se changer en force . Et même, c’est dans la faiblesse suprême qu’il plaît à la toute-puissance de se révéler !

     

     

    Ecoute mon petit enfant, qui te sens aujourd’hui si brisé, si déchu, peut-être , qui n’as plus rien , plus rien pour couvrir ta misère et nourrir ton orgueil , jamais encore tu n’as été plus grand !

     

    Comme il est près des cimes, celui qui s’éveille dans les profondeurs , car plus l’abîme s’approfondit , plus les hauteurs aussi se révèlent !

     

     

    Ne sais-tu pas cela, que les forces les plus sublimes des extensions cherchent pour se vêtir les voiles les plus opaques de la matière ? Oh! les noces splendides du souverain amour et des plus obscures plasticités , du désir de l'ombre avec la plus royale lumière!

     

     

    Si l’épreuve ou la faute t’ont jeté bas , si tu as sombré dans quelques bas-fonds de souffrance , ne t’afflige point , car c’est là que pourront t’atteindre la divine tendresse et la suprême bénédiction !

    Parce que tu es passé au creuset des douleurs purificatrices , à toi les ascensions glorieuses .

     

     

    Tu es au désert: eh bien, écoute les voix du silence. Le bruit des paroles élogieuses et des applaudissements du dehors avait réjoui ton oreille, mais les voix du silence réjouiront ton âme en éveillant en toi l'écho des profondeurs ,le chant des harmonies divines!

     

     

     Tu marches en pleine nuit .Eh bien, recueille les trésors sans prix de la nuit .Au grand soleil s’illuminent les routes de l’intelligence, mais dans la nuit ,aux clartés blanches se trouvent les sentiers cachés de la perfection ,l e secret des richesses spirituelles.

     

    Tu suis la voie des dépouillements ; elle conduit vers la plénitude. Quand tu n’auras plus rien , tout te sera donné . Car pour ceux qui sont sincères, et droits, c’est toujours du pire que sort le meilleur.

     

    Chaque grain que l’on met en terre en produit mille .Chaque coup d’aile de la douleur peut-être un essor vers la gloire.

     

     

    Et quand l’adversaire s’acharne sur l’homme, tout ce qu’il fait pour l’anéantir le grandit.

     

     

    Ecoute l’histoire des mondes : le grand ennemi semble triompher. Il jette dans la nuit les êtres de lumière , et la nuit se remplit d’étoiles .Il s’acharne sur l’œuvre cosmique , rompt son harmonie ,le divise et le subdivise , disperse sa poussière aux quatre vents de l’infini, et voici que cette poussière se change en semence dorée , fécondant l’infini et le peuplant des mondes qui , désormais autour de leur centre éternel graviteront dans l’orbite élargie de l’espace ; en sorte que la division même produit une unité plus riche et plus profonde , et , multipliant les surfaces de l’univers matériel , agrandit l’empire qu’elle devait ruiner .

     

     

    Il était beau, certes, le chant de la sphère primordiale bercée au sein de l’immensité ; mais comme elle est plus belle encore et plus triomphale la symphonie des constellations, la musique des sphères, la chorale immense  remplissant les cieux d’un hymne éternel de victoire !

     

     

    Ecoute encore : nul état n’était plus précaire que celui de l’homme quand sur la terre il fut séparé de son origine divine. Au-dessus de lui  s’étendait la frontière hostile de l’usurpateur, et aux portes de son horizon veillaient des geôliers armés d’épées flamboyantes. Alors, comme il ne pouvait plus monter à la source de la vie, cette source jaillit en lui ; comme il ne pouvait plus recevoir d’en haut la lumière, cette lumière resplendit au centre même de son être ; comme il ne pouvait plus communier avec son transcendant amour, cet amour se fit holocauste et s’offrit, choisissant chaque être terrestre, chaque moi humain pour demeure et pour sanctuaire .

     

    Voilà comment, dans cette matière méprisée mais féconde, désolée mais bénie, chaque atome renferme une pensée divine, chaque être porte en lui me Divin Habitant. Et si nul, dans tout l’univers, n’est aussi infirme que l’homme, nul non plus n’est aussi divin !

     

     

    En vérité, en vérité, dans l’humiliation se trouve le berceau de la gloire !

     

    Persévérance dans la volonté

                       

     


    1 commentaire

  • votre commentaire
  • Fin des attentes ,des souffrances,de la culpabilité ...

    Discernement et sagesse .

    Ecoutons La Mère :

     


    votre commentaire
  • Version intégrale

    Il y a quelques jours , j'ai mis cet extrait de vidéo en attente de publication .

    Je le partage aujourd'hui ...Il y a beaucoup à dire sur les évènements extérieurs,voir les blogs et sites alternatifs qui donnent une info décortiquée ,plus vraisemblable des évènements .Je préfère résumer et démontrer  la conscience créatrice :

    c'est simple :je crée TOUT à mon image et à ma ressemblance pour m'éveiller !

    C'est tout et c'est beaucoup !

    Il n'y a que çà à faire pour Etre : prendre conscience que c'est moi qui crée le chaos pour me souvenir de ma nature véritable afin d'accueillir le cadeau :

    la Victoire du Divin , de Diesse , qu'on appelle la Grâce .C'est là ...

    Pour cela , je m'abandonne à ma Conscience,à mon âme, à ce que je sens de plus pur  et de plus  élevé en moi ...

    Le reste nourrit la peur ,le drame , l'inconscience ...

    Tout est parfait .

    Version compressée

    Ce qui nous attend : plus de lois, de suspicions pour notre "sécurité" ?!

     

    Je n'oublie pas que je suis créatrice ,pas une victime .


    votre commentaire
  • Ma recherche de sens à la Vie  sur ce chemin sans chemin a abouti à la rencontre avec le Yoga intégral d'Aurobindo , Mère, Satprem ...Puis Ghis (Ghislaine Lanctôt) avec la Souveraineté Individuelle nommée maintenant Personocratia ...

    C'est un chemin (sans chemin)différent de tout ce qui est proposé actuellement d'où le choix du titre de ce  blog :

                                                Découvrir la différence

    Extrait du Petit Robert pour la définition exacte des mots Découvrir et Différence :

    Découvrir : dévoiler, divulguer,dénuder,exposer, montrer,publier,révéler,comprendre,trouver ...

    Différence:caractère qui distingue une chose d'une autre , distinction, nuance,particularité ,changement ,variante ...

    La suite est en marche ...En dehors des sentiers battus de la croissance ,décroissance ,du bien-être, d'un monde meilleur de tous les "espoirs possibles"et désespoirs  ...

                                                     Dé-couvrir la différence

    *   "On ne dira jamais assez que "découvrir", c'est d'abord et essentiellement dé-couvrir" - Satprem dans" La révolte de la terre"

    Couvrir: revêtir d'une chose,d'une matière pour cacher,fermer,orner,protéger .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique