• Bonjour toutes et tous,

    Saviez-vous que pendant qu'on nous prépare à une deuxième vague de cette plan-démie covidienne, les changements terrestres s'accélèrent?

    Médias et gouvernements nous occupent d'un côté avec un énorme mensonge (et même avec un second mensonge racial avec des manifestations toutes organisées) et nous cachent autre chose de beaucoup plus grave de l'autre. Voici un lien parmi d'autres:

    https://www.youtube.com/watch?v=KSMFH5c2enY
     

    Quant au port du masque obligatoire qui est déjà commencé à plusieurs endroits (dont les transports en commun de Montréal), il nous rappelle à chaque instant le masque de l'ego que nous portons en tout temps. Même quand on évite le port du masque de tissu, le voir sur les autres devient un rappel constant de notre propre masque égotique.

    Depuis quelques mois, j'ai trouvé difficile de ne pas juger ceux et celles qui suivaient à la lettre les recommandations mensongères (et très nocives pour notre santé) de nos leaders : port du masque qui nous force à respirer notre CO2, lavage constant des mains avec des savons toxiques, distanciation sociale qui nous isole les uns des autres, etc.

    Aujourd'hui, grâce à une mise en situation journalière (je  n'ai pas respecté la recommandation du confinement), je suis (presque) en mesure de rester équanime quand je rencontre les gens masqués (au regard souvent accusateur) au marché ou sur la rue. J'ai compris qu'ils sont morts de peur et qu'ils font ce qu'ils peuvent pour se rassurer. Comment leur en vouloir?
     
    J'ai tout de même remarqué l'éveil évident de nombreuses personnes plus conscientes. C'est surtout flagrant chez les jeunes adultes. Nos âmes se servent de tout pour évoluer. Plus une situation est souffrante, plus elle nous aide à nous éveiller!

    Tenons bon et faisons ce que vous dicte notre âme, tout en restant dans la paix et la joie. Le Divin n'est-il pas derrière chacun (avec ou sans masque) et au fond même de la matière la plus inerte?

    Sincèrement,

    Mado


    1 commentaire
  • Masque-Distanciation-Dissolution  

     Définitions Larousse

    Personne = nom féminin du latin persona, masque de théâtre

    Être humain, sans distinction de sexe : Il y avait quinze personnes à table.

    Individu considéré en lui-même : Le respect va parfois à la fonction plus qu'à la personne.

    Avec le possessif, indique l'individu considéré en tant qu'être particulier, physique et moral : Il est satisfait de sa personne.

    L'individu en tant qu'exerçant une fonction : La personne du pape.           

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------                             

       Le masque de l'égo .

     

     La manifestation  du *masque obligatoire dans certains endroits en plus de la *distanciation sociale ,2 éléments sollicités voir imposés  par les autorités extérieures (gouvern-e-ment ) ,permet de prendre conscience  de l'égo et ses multiples personnages,de nos attaches,habitudes,besoins,croyances .

     

    Masque et distanciation

    image :Engin_AKyurt -Pixabay

    Masque et Distanciation: cadeaux en miroir d'une individualisation nécessaire .

    Pour autant je me pose la question de porter un masque serait-ce pour renforcer mon égo (parce qu'au fond j'ai peur ?)

     

    Voici ce que nous dit Mado dans  un extrait de son  Livre Textes transformatifs pages 48-49 

    Je les distribue,me contacter :

    decouvrirladifference@gmail.com

    tripletransformation.ca

    L'égo c'est la fausse personne ,le masque qui cache mon vrai visage C'est un outil d'individualisation.

    Tant que mon visage n'est pas complètement formé et qu'il ressemble encore à une masse informe , j'ai besoin d'un masque* pour voir ,parler,manger , entendre et sentir . Mon vrai moi,mon âme est encore en gestation.A mesure qu'elle grandit ,mon masque s'élargit et devient de plus en plus imposant .

    Je brille,parle fort et prends de la place. J'ai un gros égo, signe évident que mon visage sous le masque avance dans son évolution.Un jour quand il est prêt , l'aventure de la dissolution commence .

    Bien que n'étant que l'ombre de l'âme,une illusion sans substance propre , l'égo est nécessaire à l'évolution humaine.Sans égo, point de salut ! Il me permet de survivre dans la jungle humaine et de me distancer* graduellement du programme d'animal de troupeau. Aussi longtemps que je suis pas complètement identifié à mon âme en permanence,mon égo est ma bouffée de survie .

                                  --------------------------------------------------------------------------

     "Une condition essentielle : le règne de l'égo doit être fini L'égo est l'obstacle ,maintenant .Il faut que l'égo soit remplacé par la Conscience Divine ."

    Mère,l'Agenda de Mère .

     

    4 commentaires
  • Le « Washington Times » Titre : Le coronavirus : le plus grand canular politique de l’histoire !

     Traduction:

    Le Washington Times est l’Equivalent de nos medias du système : Le Monde, Libération, etc...

                                                           ———————————

     Le nouveau coronavirus est bien réel.

     La réponse au coronavirus est hypothéquée. Et avec le temps, ce battage publicitaire se révélera être un canular politique.

    En fait, COVID-19 sera considéré comme l’une des réponses les plus importantes, les plus honteusement exagérées, exagérées, exagérément et irrationnellement gonflées et carrément trompeuses à un problème de santé de l’histoire américaine, qui a été porté en grande partie sur les lèvres de professionnels de la médecine qui n’ont pas à gérer une économie ou un gouvernement national.

    Les faits sont les suivants : COVID-19 est une véritable maladie qui rend les uns malades, s’avère fatale pour d’autres, principalement les personnes âgées – et ne fait rien pour la grande majorité.

    C’est tout.

    la suite sur moins de biens plus de liens

    http://www.brujitafr.fr/

    Bas les masques !

    ****************************************************************************************************

    Article de Pierre de Chatillon

    site: incapababledesetaire.com-

    Concernant les journalistes qui utilisent le « conspirationisme » comme véhicule autour de laquelle ils peuvent broder allègrement un article tous les deux ou trois jours, avec un rictus aux lèvres.  – Définissons les termes.

      Des accords inédits surviennent partout, tout le temps. Le monde juridique et commercial dans lequel nous vivons n’est que ça. Une quantité gigantesque d’accords qui ne sont pas dits, mais qui ne sont pas cachés pour autant, une vaste zone grise.

     La conspiration est un accord caché entre des individus, qui vise à tirer un avantage insoupçonné du secret. Des conspirations surviennent partout, tout le temps. Des milliers d’hommes d’affaires tentés par l’appât du gain ont conspiré. Tous les rois, tous les chefs ont conspiré contre leur peuple. L’histoire en est pleine.

    Le conspirationisme est un enfant d’Internet dont l’arrivée apporta une quantité illimitée d’informations, permettant de mettre en relief ces conspirations et les liens qui les unissent. C’est un domaine qui embrasse une perspective différente de celle visible transportée par le journalisme sans réflexion, c’est qu’au-delà du pouvoir politique, il existe des pouvoirs, des chaines de décisions plus importantes encore, entièrement dissimulées, qui décident des grandes orientations en fonction de critères qui nous échappent et gouvernent en assujettissant aux évènements des motifs factices, plus acceptables aux yeux des populations. Les pharmaceutiques, les banques, les nations, les militaires, font leur travail sous l’égide des grandes orientations données par ces groupes.

     Les conspirationnistes excellent à trouver ces pouvoirs,ces chaines de décisions.

    L’apathique est celui incapable de composer avec un regard plus complexe que le premier niveau de perspective présentée et préfère l’évacuer pour une perspective apprise, une vision édulcorée de la réalité dans laquelle tout ce qui devait être dit l’a été, et si autre chose devait l’être, il le serait nécessairement. Par conséquent, une vision conspirationniste constitue pour l’apathique un regard ignorant de la réalité qui doit être corrigé.

     

    Carte postale de PlonK et Replonk éditeurs

    www.plonkreplonk.ch

    Bas les masques !

    Canular

    dessin trouvé sur Initiative Citoyenne


    votre commentaire
  • Mes chères impertinentes, chers impertinents,

    Il y a aujourd’hui deux catégories de gens en France.

    Ceux qui ont compris, et ceux qui refusent de comprendre.

    N’en veuillez pas à ceux qui refusent de comprendre ou peinent à prendre la mesure exacte de ce qui est en train de se passer.

    Ils ne sont pas stupides, crétins ou moins bien. Ils souffrent réellement de sidération.

    La sidération face à l’effondrement, il n’y a rien de plus logique et de plus prévisible.

    Je ne vais pas entrer dans le détail des considérations psychiques liées à la sidération, mais pour faire court, quand il y a saturation du cerveau en termes d’informations, quand cette information est aussi violente que déstabilisante, alors il se produit une forme de déconnexion, une « dissociation ». Le sujet, contemple la scène d’une manière extérieure sans volonté aucune, car c’est trop, c’est insupportable.

    C’est ce qui arrive aux naïfs, aux incrédules, à ceux, pétris de la certitude que rien ne peut jamais arriver, rien ne peut jamais leur arriver.

    Or ces dernières heures, la violence à laquelle les masses sont soumises est bien réelle.

    Les Italiens qui n’en peuvent plus, qui appellent au secours et s’enferment chez eux.Les Chinois qui l’avaient fait avant eux.Les compagnies aériennes et tous ces pays qui se barricadent.

    Ces marchés financiers qui s’effondrent dans un krach encore plus violent et rapide que celui de 2008 et de la dernière crise des subprimes.

    Cette économie qui semble à l’arrêt et partout le chômage technique et partiel qui explose.

    .../...

    Sidérant.Cet effondrement est sidérant.

    En une semaine à peine, le PEA du bobo vendu par l’aimable banquier aux chaussures aux bouts pointus, envolé. Pourtant, chez les « winners » de la mondialisation, on sait bien que la bourse c’est ça qui marche sur le long terme. Envolés les sous.

    Annulé, le voyage à San-Francisco pour aller voir la Silicon Valley, ou Manhattan, plus de visa non plus pour l’Alabama. Fini, terminé. Capri aussi c’est fini. De même que le week-end à Bali ou la croisière dans les Bahamas… Terminée.

    Sidérant.

    Bientôt c’est la pizza bio pour le repas du soir achetée au Franprix d’en bas ouvert jusqu’à 23 heures, ou le Monoprix jusqu’à minuit qui sera fermé pour éviter les pillages et les rassemblements trop importants, pourtant il se rassure…

    Ce n’est qu’une grippette merde quoi…

    Il va vous le dire et le redire. C’est impossible. Ce qu’il se passe n’est pas audible, pas possible. Ce monde-là ne peut pas s’éteindre ainsi. Pas comme ça. Pas mon monde, c’est forcément pas grave, c’est forcément qu’on en fait trop, c’est forcément pas la réalité… et là, le cri. Nooooooooooon. Je ne veux pas voir finir mon monde.

    Et pourtant.

    Ce n’est pas une grippette mes amis. Nous en sommes très loin. Très, très loin.*** du conditionnement surtout .

    Certes il ne faut pas créer la panique, mais il ne faut pas mentir, car chaque mensonge se comptera en sacs de cadavres.***morts de peur avant tout

    Si vous prenez les chiffes italiens, le taux de mortalité officiel vient de dépasser les 6 % par rapport au nombre total de cas.

    Pourtant dans une maladie où l’on ne meure pas en un jour, ce n’est pas le taux de mortalité sur le nombre total de cas qu’il faut calculer.

    Pour être plus proche de réalité, vous pouvez considérer que l’on met 3 jours à mourir (en réalité jusqu’à 6 semaines selon l’OMS). Pour avoir un ordre de grandeur, vous pouvez donc prendre le nombre de morts d’aujourd’hui sur le nombre d’infectés *** par la manipulation et la panique d’il y a 3 jours. Vous êtes entre 10 et 15 %.

    Terrible.Effrayant.Sidérant.

    C’est pour cela que la Chine s’est éteinte et qu’elle se rallume difficilement, mais elle va y arriver.

    C’est pour cela que l’Italie vient de s’éteindre. Elle se rallumera. Quand elle se ré-allumera, il se pourrait qu’elle haïsse l’Europe qui ne lui est pas venue en aide quand elle mourrait.

    C’est pour cela que les Etats-Unis se coupent du monde et de l’Europe. C’est pour cela que les manœuvres militaires prévues en Europe sont annulées.

    C’est pour cela que la France ne fera pas mieux et sera obligée de s’éteindre dans quelques jours, ou que nous devrons accepter 6 % de morts au mieux sur 70 % de la population a déclaré la chancelière allemande hier en provoquant un immense silence et la sidération de son auditoire.

    Soit 65 millions de Français, soit 70 % d’infectés = 42.7 millions de malades. A 6 % de morts c’est 2,5 millions de morts. Il faudra de grande fosses communes. Sidérant n’est-ce pas. A 2 % « seulement » c’est 854 000 morts… il va en falloir des sacs… Sidérant aussi.

    L’effondrement.

    C’est de cela dont nous parlons mes amis.

    Effondrement du système santé et de soins abîmé par des années de rigueur et d’économies de gestion imposées par les européistes béats qui pensaient « critères de Maastricht » et Union Européenne, GOPE et autres billevesées européano-mondialisto-globish.

    Effondrement des marchés financiers et des retraites par capitalisation.

    Effondrement de l’économie réelle.

    Effondrement de votre quotidien et de votre manière de vivre.

    Tout ceci est en tout point sidérant.

    Comme un mauvais film catastrophe mais en vrai.

    Incroyable au sens propre du terme.

    A prendre avec des pincettes , c'est le cas de le dire :

    "Cette crise mes amis, va être à très court terme d’abord sanitaire. Prenez grand soin de vous, car cette maladie n’est pas une grippette , elle est loin d’être connue, les séquelles comme les fibroses pulmonaires réelles même chez des sujets jeunes qui « survivent » soit disant « très bien ». C’est un SARS-COV2. N’oubliez pas ce nom. On parle du coronavirus, du Covid19, mais c’est aussi un MERS-COV et MERS c’est virulent, dangereux, mortel et pas que pour les vieux !"Cette crise mes amis est également économique. Beaucoup vont se retrouver au chômage partiel ou technique. Cela va être une vague, un tsunami. C’est également sidérant pour ceux « vainqueur » du « win-win » en entreprise et à l’âme « corporate », qui pensent que rien ne peut leur arriver… Et pourtant dans quelques jours leur chaînes  de production, leurs usines, leurs banques leurs entreprises seront à l’arrêt et eux à la maison, confinés.

    Cette crise mes amis est également prochainement dans les flux d’approvisionnement et la disponibilité aussi bien des produits que des services ou des loisirs.

    Cette crise mes amis, sera aussi une crise sociétale, anthropologique. Nous allons redécouvrir la mort, comme cet acteur italien qui ne sait pas quoi fait du cadavre de sa sœur morte dans le lit de sa chambre. Gisante. Cela fait longtemps que l’on ne côtoie plus la mort comme avant. Cela va nous marquer.

    Cette crise quand elle sera terminée sera également profondément politique, car les peuples, une fois les morts comptés et enterrés, iront demander des comptes aux aimables mamamouchis responsables de la catastrophe. Mondialisme, européisme, impuissance européenne, bref, le monde politique et nos idéologies changeront, emportés par la crise en France comme en Italie et partout en Europe. Le président l’a évoqué, il a eu raison d’en parler.

    Tout ceci est sidérant.

    Alors ceux qui sont dans le déni, ceux qui sont dans la sidération, ne méritent que notre compassion, notre bienveillance et notre compréhension. C’est pour beaucoup parmi nous, tout simplement beaucoup trop à assimiler en trop peu de temps. Pour l’Etat ce sera toujours trop peu et trop tard. Dans tous les cas mes amis, mes chers lecteurs, c’est la solidarité, l’entraide, et notre humanité qui nous permettront de passer ce cap difficile. Il n’y a pas d’autre chemin que celui de la collaboration de tous avec chacun. Oublions tout ce qui nous sépare pour nous concentrer sur ce qui est nous est commun, car en dehors de quelques fous, nous partageons tous le même rêve et la même envie de voir nos enfants grandir et nos anciens en bonne santé.

    Prenez bien soin de vous et de vos proches.

    Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous et désormais protégez-vous! ****

    Charles SANNAT

    « Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

    « Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »


    3 commentaires
  • Une épidémie à sept morts ! 423 cas sur 67 millions de personnes (chiffres de ce matin). On plaisante, je suppose…
    Sept malheureuses personnes âgées, présentant des pathologies, qui seraient décédées de toute façon ! On étire le nombre comme on peut… on en est même arrivé à faire des tests post-mortem, tellement le nombre de morts a peine à augmenter !
    On essaie d’instiller la peur par tous les moyens, par les flashs info, les ‘conseils’
    publicitaires, les décrets encadrant les coûts des gels hydroalcooliques, la fabrication de millions de masques, en urgence – dont, on vous dit par ailleurs, qu’ils ne servent qu’en cas d’infection pour protéger les autres, donc pour 400 personnes environ à ce jour –,l’interdiction de rassemblement de plus de 5000 personnes (pourquoi ce chiffre ? C’est trop ou pas assez !), des classes fermées pour les enfants, du télétravail pour les parents, les mamies et papis enfermés dans leurs Ephad en attendant le cercueil… j’en passe et des meilleures.
    J’arrête-là la litanie. Alors, à quoi ça sert ? Eh ! bien, c’est clair pourtant : à ranger les moutons de la bergerie, bien propres et javellisés, dans leurs cases respectives…
    Ces fichus moutons*, devenus incontrôlables et qui se donnaient la liberté, de plus en plus nombreux, de sauter les barrières !
    Tous, à nouveau, bien rangés dans leur enclos. Bientôt, des drones viendront vérifier, à travers les fenêtres avec des caméras thermiques – après l’isolation à 1 €, on me téléphone tous les jours pour venir chez moi, vérifier les murs avec des caméras… c’est la nouvelle mode, mais ce n’est pas anodin ! – et voir si je suis bien sage et bien occupée à la tâche qui m’est assignée.
    C’est la nouvelle forme de la guerre contre l’humanité !
    Bien sûr, l’épidémie va progresser en France, comme en Chine et en Italie et peut-être même exploser ! Mais, pas de panique, elle est beaucoup moins dangereuse que la grippe saisonnière et la meilleure parade est de booster ses défenses immunitaires.
    Rappelons-nous, il y a quelques années, Madame Lagarde, alors directrice du FMI, nous avait dévoilé un des plans prévus : le reset économique.
    C’est en train de se passer : on gèle tout pour mieux repartir. C’est à ça que cette nouvelle mascarade sert. Ça, et faire passer tous les décrets et lois nécessaires à la privation des dernières libertés. Mais croyez-vous vraiment que lorsque la machine repartira, ce sera à l’avantage du peuple ? Ne soyons pas naïfs !
    Ça, c’est le plan de l’élite, toujours aussi machiavélique, même si les ficelles sont grosses.


                  *Mais toi, moi, nous, sommes autre chose que des moutons ! ...

    Même si certains ont peur, je vois bien que l’éveil à notre vraie nature est de plus en plus présent !
    Il suffit de reprendre notre propre pouvoir sans s’occuper de ces bio-robots… Qu’ils suivent leur plan, nous, nous créons autre chose conforme à notre réalité, à notre état qui est Amour Pur ! Vive cette contagion-là !


    La Pouliche
    6 mars 2020


    info@lavieestunecomedie.com
    www.lavieestunecomedie.com


    votre commentaire
  • J'ai déjà partagé cette vidéo en 2015 :

     Et voici la version chrétienne de Saint Valentin ...

    Devenue hélas plus temporelle que spirituelle, extraite du pieux sanctoral pour le juteux commercial, la Saint-Valentin reste, avant tout, la commémoration d’un grand Saint, mort en Martyr.

    Saint-Valentin était un prêtre. Sa vertu était si grande et si éclatante dans la ville de Rome qu’elle vint à la connaissance de l’Empereur Claude II qui le fit arrêter, et après l’avoir tenu deux jours en prison, chargé de fers, le fit amener devant son tribunal pour l’interroger. L’Empereur voulait comprendre pourquoi Valentin ne voulait pas profiter des plaisirs de ce monde. Valentin répondit que son seul plaisir, son seul désir était de servir Notre Seigneur Jésus-Christ.

    Un des juges demanda à Valentin ce qu’il pensait des dieux Jupiter et Mercure. Il répondit qu’ils étaient misérables et qu’ils avaient passé toute leur vie dans les voluptés et les plaisirs du corps. Accusé de blasphème, Valentin surprenait l’Empereur par la sagesse de ses réponses.

    Tenté de protéger Valentin, mais craignant la colère de son peuple, Claude II l’abandonna au Préfet qui le mit entre les mains du juge Astérius, pour être examiné et châtié pour sacrilège. Astérius demanda à Valentin des preuves à propos de Jésus-Christ, Valentin s’exécuta et rendit la vue à une jeune fille aveugle. Le juge et sa femme se prosternèrent devant Valentin qui leur ordonna plutôt de détruire toutes les idoles et de se convertir à la Foi Chrétienne.

    Le Juge Astérius, sa femme et quarante-six personnes se firent ainsi baptiser. Ce qui attisa à nouveau la crainte de l’Empereur qui ordonna l’arrestation de tout ce monde. Pour Valentin, après avoir été longtemps en une étroite prison, il fut battu et brisé avec des bâtons noueux.

    Enfin, le 14 février 268, il fut décapité sur la Voie Flaminienne.

    Plusieurs siècles après sa mort, Valentin fut canonisé en l’honneur de son sacrifice, par amour et pour l’Amour de Notre Seigneur Jésus-Christ. Sa fête fut instituée pour contrer la Lupercalia, fête païenne donnée le jour de la fertilité et dédiée à Lupercus, dieu des troupeaux et des bergers…

    C’est ainsi que Saint-Valentin devint le Patron des jeunes fiancés et amoureux. Pour leur donner fertilité et prospérité.

    Exemple même du sacrifice de sa personne pour les autres, et ayant montré à la suite de Notre Seigneur Jésus-Christ qu’il n’y avait pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime, que Saint-Valentin bénisse et protège les jeunes fiancés, et qu’il les accompagne dans le don de soi, la fidélité et l’Amour.

    Alexandre Simonnot pour MPI


    Puis  un  peu de contorsion pour une image parlante selon Personocratia
    sans jugement , chacun voit selon sa conscience .
    -Parfois il est nécessaire de re-cliquer pour voir l'image .

     


    votre commentaire
  •  

    et 

     

    Rentrée scolaire

     

    et je suggère la lecture du livret 10 de Personocratia ,des informations et la solution de la Souveraineté Individuelle.

    L'heure de se réveiller


    votre commentaire
  • TSVM :Travailler Vieillir Souffrir  Mourir !


    2 commentaires
  • Publié le par www.

      J’ai vu récemment que Frédéric Beigbeder se plaignait de ce que Facebook avait censuré une photo qu’il avait postée sous le prétexte qu’on y voyait un téton de Mireille Darc. Je crois me souvenir qu’en son temps, un autre phare de la pensée occidentale, à savoir Yann Moix, s’était plaint de la suspension de son compte, ce qui l’empêchait de partager ses idées et de dialoguer avec le monde. Ici et là j’ai pu lire des réactions indignées sur Twitter de gens probablement sincères mais d’une désarmante naïveté.

     

    Voyez-vous, Facebook n’est pas un service public et ne vous fait rien payer. Ce que fait l’ami Zuckerberg, c’est de mettre à la disposition de qui le souhaite sa plateforme pour y étaler ses états d’âmes.  Facebook ne doit strictement rien à ses utilisateurs, sinon l’assurance que le service fonctionne correctement du point de vue technique, et encore. Les utilisateurs ont tendance à l’oublier, mais lorsqu’ils acceptent les conditions d’utilisation de FB, ils cèdent leurs données (qui n’ont jamais si bien porté leur nom) à l’entreprise qui peut en faire ce que bon lui semble, sans autres limites que celles imposées par la loi californienne, puisque c’est en Californie que se situent les serveurs. Notez au passage que la Californie ne reconnaît pas le droit à l’image que nous connaissons en France, et il s’ensuit que n’importe laquelle de vos photos peut être utilisée ou vendue par Facebook. Pour le dire simplement, vous n’avez aucun droit sur votre profil et sur tout ce que vous postez. Zuckerberg est chez lui et fait ce qu’il veut, que cela vous plaise ou non, et sa situation de monopole vous empêche d’aller voir si la concurrence n’a pas mieux à proposer.

     

    Facebook est un exemple particulièrement frappant de servitude volontaire, chaque utilisateur s’enchaînant en fournissant de son plein gré les données qui le lient au tyran, tyran idéologique qui agit sans brutalité mais avec pugnacité et efficacité. Pensez comme Zuckerberg ou allez vous faire voir, après tout, vous êtes libres. Sous ses allures sympathiques, Facebook est une immense machine à formater les esprits et à collecter des données, lesquelles constituent un trésor d’une valeur absolument colossale et peuvent le cas échéant être utilisées contre vous. Si vous utilisez Facebook, vous n’avez pas le droit de vous plaindre, vous avez été prévenus du pacte faustien que vous avez signé. L’idéal est bien sûr de ne pas avoir de profil, car le paradoxe de ce géant est qu’il ne tient sa force dictatoriale que du consentement imbécile de la masse d’une population narcissique en diable qui n’est au fond enchaînée par nulle autre chose que son ego. Si les utilisateurs partent, le château de cartes s’écroule – à ceci près que les données collectées au fil des années restent conservées dans les serveurs et peuvent toujours avoir une certaine utilité.

     

    À chaque fois que vous faites quelque chose, le mieux est encore de vous poser une simple question : de qui nourrissez-vous le rêve en agissant ainsi ? Quand vous utilisez Facebook, vous nourrissez le rêve de Zuckerberg, et en plus le prix à payer est immense comparé à ce que vous pouvez en retirer. Essayez plutôt de nourrir votre rêve à vous, quel qu’il soit. Et si vous devez absolument utiliser Facebook, rappelez-vous toujours que c’est un maître capricieux qui vit de ce que vous lui donnez mais ne transige jamais avec sa morale, qui n’est peut-être pas la votre.

     


     


    votre commentaire
  • Il y a si peu de film sur le sens de l'existence,

    ces 2 films en montrent à leur façon ,

    bon visionnement !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique